Laurence Beaulieu-Roy (à gauche) en compagnie des jeunes ayant pris part à la création de la murale au Parc Bellevue à Drummondville lors de l’inauguration de ladite murale en juin 2023. Photo: Gracieuseté de Laurence Beaulieu-Roy

Un texte de Anthony Ozoraï

Regard pétillant, verbe animé, visage rayonnant : pas de doute, Laurence Beaulieu-Roy incarne la véritable passionnée cherchant inlassablement à développer son extraordinaire initiative qui a vu le jour en 2019 : Les Jeunes Artistes.

Cette communauté a démarré sur Instagram alors que l’artiste peintre et professeure en arts plastiques au secondaire enseignait à Terrebonne et cherchait à mettre en lumière la fibre artistique des jeunes. « Ce qu’on voit souvent sur les murs d’école, c’est l’expression d’un thème imposé par le professeur dans lequel se diluent les talents individuels. D’où l’idée de cette vitrine numérique offrant à chacun un espace pour présenter son univers personnel et plus largement offrir une reconnaissance des arts visuels au même titre que le théâtre, l’impro ou le sport, explique Laurence. Et c’est bien plus efficace que d’exposer les œuvres uniquement dans les couloirs de l’établissement! On va chercher les jeunes là où leur regard se tourne quotidiennement : leur cell et les réseaux sociaux. »

Pour lire la suite : 

Je m'abonne à l'infolettre

« * » indique les champs nécessaires

Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

Je m'abonne à l'infolettre