Audrey Martel – Suggestions de nos libraires – Librairie L’Exèdre – Octobre 2021

Le petit robot de bois et la princesse-bûchette, Tom Gauld, Éditeur : Comme des géants

Le célèbre auteur et illustrateur britannique Tom Gauld au style si singulier fera enfin paraître un livre jeunesse cet automne. Son humour absurde et ses images naïves servent encore une fois son imaginaire débridé, afin de mettre en scène une histoire pour les tout-petits qui fera également la joie des parents. Sous des allures de conte de fées traditionnel, Tom Gauld se joue des codes du genre, pour présenter aux lecteurs l’histoire d’un roi et d’une reine qui n’arrivent pas à avoir d’enfant et qui doivent recourir à la magie pour enfin devenir parents. Nous suivons les aventures du petit robot de bois et de la princesse-bûchette, leurs enfants spéciaux unis dans une très belle relation fraternelle, malgré la différence. C’est beau, c’est simple, et ça marche !

Le roman de Jim, Pierric Bailly, P.O.L.

Quel beau livre que ce roman de Jim ! Une histoire belle et touchante, habilement racontée, sur l’attachement que l’on peut avoir pour un enfant qui n’est pas le nôtre. Aymeric rencontre Florence alors qu’elle est enceinte, la relation devient graduellement plus sérieuse, et il prendra la place du père dans la vie du petit Jim dès sa naissance. L’attachement évoluera en amour, jusqu’au jour où la relation prendra fin abruptement. Comment faire le deuil d’un fils qui n’en était pas vraiment un ? Pierric Bailly parvient ici à créer des personnages nuancés et touchants sans jamais tomber dans le cliché. À lire !

La vie invisible d’Addie LarueVictoria Schwab, Lumen

J’ai ouvert ce livre parce que le résumé était intrigant et la couverture était belle. Des fois, ça ne prend pas vraiment plus que ça pour que la magie opère. D’ailleurs, le mot « magie » est bien choisi, puisqu’il s’agit ici d’un roman de Fantasy, un style littéraire avec lequel je n’ose pas vraiment flirter. Et pourtant… c’était hautement efficace ! Nous sommes en France, en 1714. Pour se sauver d’un mariage non désiré, Adeline Larue fait un pacte avec le diable. Le diable, cet être retors, réalise son souhait; elle vivra libre éternellement, certes, mais personne ne se souviendra jamais d’elle. Une malédiction qui lui assure une vie de solitude. Jusqu’au jour où, 300 ans plus tard, à New York, un libraire se souvient d’elle. Votre curiosité est piquée, non ?

 

Commentaires

Je m'abonne à l'infolettre

« * » indique les champs nécessaires

Acceptation des termes*
Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

Je m'abonne à l'infolettre