Crédit photo : Dominic Bérubé

Un texte de Élisabeth-Anne Mailloux, intervenante, CALACS La Passerelle

 

Omegle est définitivement la plateforme de l’heure parmi les adolescent-es et même parfois les enfants. Le slogan du site – « Talk to strangers » (Parle à des inconnus) – décrit bien qu’il s’agit d’un site de messagerie automatisée qui met l’internaute en relation avec une autre personne, n’importe où dans le monde, de façon aléatoire et anonyme. Le but est de socialiser avec des inconnus et de se faire des amis. Nul besoin de se créer un compte, il suffit d’accéder au site pour qu’une fenêtre de discussion s’ouvre avec caméra. Rien de moins. On est loin du bon vieux conseil de ne pas parler à des inconnus !

LA RÉALITÉ D’OMEGLE

Bien que le concept semble positif à la base, il est bien rare de tomber sur une personne qui veut simplement jaser et devenir un-e ami-e. Dans nos ateliers dans les écoles secondaires, lorsqu’on demande à des adolescents aussi jeunes que 12 à 14 ans ce qu’ils risquent de voir en allant sur cette plateforme, la réponse est unanime : des pénis ! Les jeunes racontent des anecdotes troublantes de choses qu’ils y ont vues, telles que des scènes de masturbation, de relations sexuelles complètes, de la zoophilie et même de la décapitation ! Aussi, sans grande surprise, il est fréquent que les jeunes soient incités à se mettre nus devant leur caméra…

LE DANGER

Le site Omegle étant facilement accessible en ligne, certaines personnes ne se rendent pas compte des dangers qu’il comporte. Premièrement, ce site est une mine d’or pour les prédateurs sexuels qui peuvent y accéder de façon anonyme. Par ailleurs, des liens seront souvent envoyés pendant les conversations et, vu les réactions des jeunes dans les écoles, on comprend que plusieurs cliquent pour les ouvrir. Or, ces liens peuvent contenir des virus, du matériel pornographique et certains peuvent même permettre à l’inconnu d’ouvrir la caméra de l’ordinateur ou du cellulaire quand bon lui semble. Il est déjà arrivé que des images intimes soient prises à l’insu de la personne ! Viennent ensuite les dangers de sextorsion. Bien entendu, il y a aussi les répercussions bouleversantes que de telles images peuvent avoir sur l’internaute qui fréquente ce site et tombe sur des scènes sexuellement explicites sans consentement… On parle ici de cyberagression sexuelle.

POURQUOI VISITER CE SITE ?

Chaque fois que j’aborde le sujet d’Omegle dans une classe, la réaction est la même : les jeunes se mettent à rire et à parler tous en même temps des expériences qu’ils y ont vécues. La majorité des élèves connaissent le site ou y sont déjà allés. Lorsque je leur demande pourquoi ils y vont, les réponses qui reviennent le plus souvent sont : « Parce que c’est drôle ! », « Quand on n’a rien à faire, ça nous occupe » ou « C’est toujours une surprise on ne sait jamais sur quoi on va tomber ». On me dit aussi que c’est une activité bien populaire dans les fêtes ou entre ami.-es;, que c’est cool  !. En résumé, la pression sociale, la curiosité, l’envie de vivre une émotion ou la recherche d’un divertissement semblent être les principales raisons pour les jeunes de visiter ce site Web.

QUOI FAIRE AVEC VOS JEUNES ?

Lorsqu’il s’agit d’Omegle, la prudence est de rigueur. Il est normal que les jeunes s’intéressent à ce genre de phénomène et il ne faut pas les culpabiliser s’ils se rendent sur ce site. Il s’agit de les conscientiser aux dangers et à la réalité de la plateforme. Pourquoi ne pas avoir une bonne discussion avec vos enfants à ce sujet ? Il est possible de faire des rencontres intéressantes sur Omegle, mais il importe d’être vigilant. Nous conseillons aussi d’installer des cache-caméras sur les appareils électroniques de la maison, cela peut éviter de mauvaises surprises.

Je m'abonne à l'infolettre

« * » indique les champs nécessaires

Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

Je m'abonne à l'infolettre