JF_Veilleux_Web

Jean-François Veilleux, avril 2016

Construit au tout début du 20e siècle, le marché public de Shawinigan est l’un des plus vieux au Québec est l’un des rares d’origine. Arrêtons-nous quelques instants sur son histoire et son développement.

Marché_Shawinigan_Archive

Dès 1900, l’agglomération qui se donne le surnom de « cité électrique du Canada » compte déjà « deux églises, des banques, des magasins, un bureau de police, un télégraphe, la lumière électrique, un service d’incendie, un bateau à vapeur, un service de « chars » électriques »*.

Cette communauté qu’on appelle Shawinigan Falls, où l’on recense alors environ 1700 habitants, obtient le statut de municipalité de village le 18 avril 1901, puis celui de ville le 26 mars 1902*. Aussitôt, est mis en service au rez-de-chaussée d’un édifice du centre-ville dont le deuxième étage était occupé par une salle de spectacles d’une capacité de 500 personnes*, ce qui deviendra le « marché de la cinquième rue », situé à l’endroit connu aujourd’hui sous le nom de place du Marché.

Créé au cœur de la période d’industrialisation de Shawinigan, alors la ville la plus prospère au Canada, le marché public marque l’aboutissement d’un projet mené par Beaudry Lemans (1878-1951)*, maire de Shawinigan de 1902 à 1908. Alors ouvert six jours par semaine et répondant aux besoins de nombreuses familles qui venaient de partout à cheval pour s’y approvisionner, le marché a joué un rôle majeur dans le développement de la région.

À la suite de l’expansion de la ville, le marché public est détruit dix-neuf ans plus tard afin de faire place à un édifice spécialement construit pour accueillir le poste de police et de pompiers de la ville, près duquel on érige un abri en béton où cultivateurs et marchands y offrent une bonne quantité de produits frais jusqu’en 1964.

En 1966, le poste de police disparaît sous le pic des démolisseurs pour laisser place à l’édifice Woolworth et le marché est déplacé dans le quartier Saint-Marc, quartier prospère au cœur d’une communauté en plein essor à l’époque du baby-boom.

En 2011, le marché devient la Coopérative de solidarité du marché public de Shawinigan et prend le virage vers les marchés actuels, plus fins, diversifiés, locaux et près des gens. Appuyant le projet, en 2014, la Ville de Shawinigan cède le bâtiment où loge le marché à la coopérative pour 200 000$. L’an dernier, celle-ci a présenté un plan de développement et d’investissement de plus d’un million de dollars visant à réaménager l’édifice du 2093 de l’avenue Champlain et d’y faire passer de 10 à 35 le nombre de commerçants, pour le porter éventuellement à 50 kiosques*. Le plan prévoit aussi l’aménagement d’une scène appelée à accueillir des présentations culinaires et artistiques et à devenir un lieu de rassemblement pour les clients du « nouveau » marché public.

Commentaires

Je m'abonne à l'infolettre

« * » indique les champs nécessaires

Acceptation des termes*
Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

Je m'abonne à l'infolettre