Nathalie Lefebvre, organisatrice communautaire au CIUSSS de la Mauricie-et-du-Centre-du-Québec, avril 2016

« Dans notre organisme, on a effectué un virage à 180 degrés dans le développement des services en sécurité alimentaire ! » C’est ainsi que Thérèse, responsable de la sécurité alimentaire, décrit l’incroyable explosion qu’a connue l’offre de services en sécurité alimentaire d’Ebyôn depuis seulement un an et demi !

Ebyon_2016_Web_001

Cuisiniers à l’oeuvre lors d’un atelier des Vendredi cuistots chez Ebyôn au Cap-de-la-Madeleine

En effet, dispensateur de services d’alphabétisation et de repas depuis plus de 30 ans, l’organisme, dont les locaux sont situés dans la paroisse Sainte-Famille du secteur Cap-de-la-Madeleine, offre maintenant des services de distribution alimentaire (La Récolte), des dépannages d’urgence (dons de denrées), des ateliers de cuisine (Les Vendredis cuistots), un service d’achats groupés (achat de viande à petit prix), sans parler d’ateliers de cuisine destinés aux enfants de l’école primaire Dollard, située juste en face! Comme le souligne Blaise Gagnon, directeur général, « on développe progressivement notre offre de services en fonction des besoins. L’accès des populations vulnérables à tous ces services en sécurité alimentaire, c’est la clé leur permettant d’améliorer leur autonomie, de sortir de l’isolement grâce au réseautage et de bénéficier d’un accompagnement psychosocial ! ».

C’est ainsi qu’Étienne, jeune homme aux prises avec des problèmes de santé mentale, à la suite de séjours in and out au Havre de Trois-Rivières échelonnés sur 3 ans, a franchi le seuil de la Tablée pour entreprendre la difficile démarche d’apprendre à vivre de façon autonome en logement. Grâce à l’accompagnement psychosocial de Caroline et à une approche à petits pas, Étienne a maintenant la chance de cheminer, voire de se relever, dans une atmosphère conviviale. De fait, tous les membres du personnel (9 travailleuses [1 temps plein ; 8 temps partiel], 30 bénévoles) s’appliquent à travailler dans un esprit d’ouverture et de non-jugement. « Ebyôn, c’est un esprit de relevance ! », c’est ainsi que Blaise nomme l’esprit d’ouverture chez Ebyôn qui permet aux usagers de se relever. « C’est un peu comme du théâtre : le texte, couché sur papier, se soulève peu à peu. Nous croyons à la nécessité de donner la chance à tous d’avancer à leur rythme et selon leurs capacités, peu importe le passé, le bagage personnel et les conditions familiales et sociales ».

Revenons à Étienne, non seulement bénéficie-t-il des services de La Tablée populaire, de denrées reçues du dépannage d’urgence et de paniers réguliers de distribution alimentaire, mais sa participation aux « Vendredis cuistots » lui permet d’explorer une base de recettes simples à reproduire chez-soi en compagnie de 7 autres personnes et dans une ambiance de plaisir et d’échanges. Les achats groupés lui permettent en outre d’avoir accès à de la viande de qualité et à bon prix.

Autre exemple de relevance, Manon, à la suite d’une séparation et de la perte de sa maison et de son travail, a réussi à s’en sortir rapidement avec les services en sécurité alimentaire offerts par Ebyôn. Manon est d’ailleurs retournée rencontrer le personnel d’Ebyôn… avec un don et beaucoup de reconnaissance !

Ajoutons que les locaux d’Ebyôn ont été entièrement rénovés et comptent de nouvelles salles, des bureaux, une cuisine et une salle à manger améliorées, sans oublier des classes attirantes et propices à l’apprentissage. Bravo à Ebyôn pour sa relevance !

Commentaires

Je m'abonne à l'infolettre

« * » indique les champs nécessaires

Acceptation des termes*
Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

Je m'abonne à l'infolettre