Réjean Martin – Collaboration Bulletin des Chenaux – février 2022 

Ce n’est pas plus loin qu’en juin dernier qu’est né Taxi Mékinac. Les autorités de la MRC saluaient alors en grandes pompes l’inauguration de ce service déployé principalement pour son territoire mais également pour celui des Chenaux.

Le Bulletin Mékinac s’est entretenu avec son propriétaire, son initiateur, le sympathique Roger Désaulniers, qui a en outre bénéficié au départ du Programme de soutien au travailleur autonome, géré par la Communauté entrepreneuriale de Mékinac.

Roger Désaulniers près de sa voiture taxi.

De plus, maintenant, l’homme est notamment en pourparlers avec les autorités du ministère des Transports du Québec de manière à ce qu’on reconnaisse une partie de sa mission: c’est-à-dire celle d’assurer le déplacement de nos personnes défavorisées, nos gens âgés.

Et songeons qu’un service comme celui-là contribue indirectement au maintien à domicile de cette clientèle qui se trouve rassurée de compter sur lui.

En tout cas, voilà notre homme en attente d’un véhicule taxi supplémentaire qui sera spécialement modifié, adapté au transport de personnes handicapées et âgées; un autre véhicule de marque Nissan Rogue comme celui dont il se sert en ce moment.

En conséquence, sachons que Roger Désaulniers peut compter sur une relève de pas moins de huit chauffeurs si besoin est.

Mais nous avons affaire ici à un chef d’entreprise sur le pied d’alerte 24 heures sur 24 et qui est en mesure de rendre non seulement des services de déplacement mais aussi de survoltage de voitures, transport de colis, ouverture des portières si l’on a oublié ses clefs à l’intérieur et prise de mesures de son taux d’alcool (tests d’alcoolémie) pour savoir s’il convient ou pas de prendre soi-même le volant.

Lire la suite sur le Bulletin en ligne 

Commentaires

Je m'abonne à l'infolettre

« * » indique les champs nécessaires

Acceptation des termes*
Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

Je m'abonne à l'infolettre