face cachée yves jacques
L’acteur Yves Jacques joue en solo la pièce La face cachée de la lune depuis près de 20 ans. Crédit : Gracieuseté de Culture Trois-Rivières

Le 25 juin prochain, la pièce de théâtre La face cachée de la lune de Robert Lepage, mettant en scène l’acteur Yves Jacques, sera présentée à la salle J.-Antonio-Thompson. Cela fera bientôt 20 ans que l’acteur foule les planches du globe avec cette pièce jouée en solo, et il s’est confié sur son expérience intime et durable d’une pièce déjà considérée comme un classique. 

Un spectacle signé Lepage

La face cachée de la lune a été créée en 2000 et d’abord interprétée par Robert Lepage. La relation entre les deux frères, André et Philippe (tous deux joués par le même acteur), rassemblés par la mort de leur mère, continue de résonner auprès de tous types de publics depuis. Lepage passe le relais en tant qu’interprète de la pièce à Yves Jacques en 2003 :

« Ça résonnait beaucoup chez moi, parce que moi aussi j’ai habité avec mon jeune frère, dans la même chambre, de ma naissance au moment où j’ai quitté la maison, à l’âge de 18 ans pour aller étudier en théâtre. » Le thème au cœur de la pièce l’a également interpellé : « La réconciliation, c’est une chose importante pour moi. S’il n’y a pas de réconciliation, au moins de se dire les vraies affaires. »

Deux trajectoires

Il faut savoir que La face cachée de la lune dure deux heures, au cours desquelles l’acteur est responsable de tout ce qui se passe sur scène. Yves Jacques joue donc les deux frères, tour à tour, ainsi que des apparitions brèves de la mère et du docteur.

André et Philippe sont deux frères que tout semble opposer. André est une représentation du capitalisme, de l’Américain extravagant, alors que Philippe correspond au personnage taciturne cérébral et socialiste, plus près des idéaux russes. Deux trajectoires vers la lune, entrechoquées puis entrelacées jusqu’à la réconciliation. « La pièce est faite pour que ce soit chacun de son côté, et la réconciliation arrive pareil. C’est ça qui est magique, en fait », remarque leur interprète.

Être prêt à toute éventualité

Jacques explique qu’une telle performance demande une grande adaptabilité : « C’est un marathon, parce que la chose la plus importante, c’est d’être prêt à toute éventualité. Ça arrive qu’il y ait des trucs techniques qui ne fonctionnent pas ; c’est arrivé en tournée. » 

Il ajoute en riant : « Mais surtout, c’est de se vider la vessie, parce que c’est deux heures de spectacle! C’est ma grande crainte! Une fois que c’est fait, je suis prêt pour n’importe quoi. » Il s’agit également d’une pièce qui demande une certaine présence physique sur scène. « J’ai 66 ans, c’est de plus en plus un défi à jouer, mais même quand j’avais 40 ans, c’était un défi. Mais je suis plus zen que quand j’avais 40 ans, je prends le temps de faire chaque chose. »

Lire aussi : Michelle LaSalle : À la recherche du temps matériel

Avec le temps, l’acteur a appris à approcher chaque scène comme on fait ses courses ; d’abord aller au comptoir des légumes, puis celui des poissons, et ainsi de suite. « D’abord je me concentre sur la première scène, après je sais que j’en ai une autre. Je vais sortir avec mon panier plein à la fin. Mais je ne peux pas remplir le panier d’un coup. »

370 fois bravo

Après avoir joué La face cachée de la lune pas moins de 370 fois, M. Jacques semble toujours aussi stimulé par les mots de son ami créateur : « J’ai l’impression que je suis dans les bébelles de Robert Lepage, c’est comme s’il m’avait passé ses jouets quand j’étais petit, dans sa chambre d’enfant, et que je jouais avec ses bébelles. Il me fait confiance de ne pas les briser et d’être à la hauteur du spectacle. »

On ne peut que déduire que si l’œuvre a tant marqué près de 30 pays à ce jour, c’est qu’il y a quelque chose dans le jeu d’Yves Jacques – et dans la mise en scène impressionnante de Robert Lepage – qui épate toujours.

Pour se procurer des billets pour La face cachée de lune, il suffit de se rendre sur le site web de Culture Trois-Rivières.

Je m'abonne à l'infolettre

« * » indique les champs nécessaires

Acceptation des termes*
Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

Je m'abonne à l'infolettre