logo diciUn texte de Chloé Rousseau

Au sein du paysage culturel effervescent de la Mauricie on retrouve une variété exceptionnelle de spectacles. Dans l’ombre des projecteurs, les compagnies de diffusion font face à des défis uniques, jonglant entre autres avec l’art délicat de révéler la richesse de la scène théâtrale. Afin de mettre en lumière cette réalité qu’est la diffusion des pièces de théâtre, nous avons rencontré Philippe Gauthier, directeur général et artistique de Culture Shawinigan.

Philippe et son équipe choisissent des spectacles variés, passant de la danse au cirque, dans le but de plaire à un public diversifié. Bien que les salles se remplissent facilement avec la chanson et l’humour, le théâtre attire parfois un public plus sélectif. L’équipe de diffusion se trouve alors au carrefour d’un défi passionnant : sélectionner des pièces qui captivent, questionnent et transcendent l’auditoire. 

Cependant, pour qu’une pièce arrive en région, il faut d’abord que le producteur ou la productrice d’une compagnie théâtrale ait au moins une dizaine de dates, sans quoi les coûts seront faramineux : « Le défi, c’est qu’il faut embarquer dans les propositions qui sont faites. […] On ne peut que se limiter à ce qui est offert par les compagnies qui ont une équipe soutenue pour les aider à faire circuler les œuvres au Québec. » Autrement dit, c’est un beau défi qu’offrir une variété vibrante composée de productions régionales, de ce qui se fait chez nous et de spectacles qui, parfois plus importants, peuvent s’offrir une  tournée au Québec.

lire suite dici

Je m'abonne à l'infolettre

« * » indique les champs nécessaires

Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

Je m'abonne à l'infolettre