Nos mondes perdus, par Marion Montaigne, éditions Dargaud

L’autrice-illustratrice Marion Montaigne poursuit dans la lignée de ses bandes dessinées de vulgarisation scientifique avec Nos mondes perdus, consacré à la découverte des dinosaures et à l’apparition de la paléontologie en tant que discipline scientifique. Dans son habituel style semi-sérieux et semi-humoristique, le récit et son parcours personnel, qui l’a amenée à s’intéresser à la science, s’entremêlent pour montrer en quoi celle-ci reste bien malgré tout imbriquée dans les préjugés de son temps.

Les hommes et le féminisme, par Francis Dupuis-Déri, Les Éditions du remue-ménage

Un essai sur le féminisme… écrit par un homme, à propos des hommes ? Francis Dupuis-Déri, qui a analysé dans des ouvrages précédents l’émergence du mouvement masculiniste et les dessous d’une supposée « crise de la masculinité », s’intéresse ici à la position paradoxale des hommes face aux mouvements féministes, et en quoi leurs bonnes intentions peuvent se révéler problématiques. Sans remplacer la lecture d’ouvrages féministes axés sur la situation des femmes, ce petit essai est un bon complément très pertinent.

Les petites reines, par Magali Le Huche, éditions Sarbacane

Une adaptation en bande dessinée du roman jeunesse de Clémentine Beauvais, centré sur trois jeunes filles au caractère bien trempé. « Gagnantes » au classement annuel des filles les plus moches de leur école secondaire, elles décident de s’allier pour réaliser un projet un peu fou qui va vite attirer l’attention des médias… Cette charge contre le harcèlement scolaire s’accompagne d’une belle ode à la sororité et d’un humour décapant qui allège le tout sans nier la gravité du sujet.

Mon chien et moi, par Luca Tortellini et Felicita Sala, éditions Comme des géants

Pour les plus jeunes, cet album délicieusement saugrenu raconte une histoire a priori toute simple : une petite fille rencontre un chien dans un parc, lequel devient rapidement son meilleur ami. Tout l’intérêt réside dans le décalage humoristique entre le texte et les images, qui montrent que le chien n’en est pas réellement un… Un procédé à la fois simple et habile qui pourra plaire autant aux enfants qu’à leurs parents.

Je m'abonne à l'infolettre

« * » indique les champs nécessaires

Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

Je m'abonne à l'infolettre