albatros 40 ans
Photo : Dominic Bérubé

C’est en 1983 qu’a été fondé notre organisme, Albatros Centre-Mauricie. Pour comprendre ce que représente les 40 années d’un organisme communautaire tel que le nôtre, il faut revenir à la source même de sa création, soit une organisation créée par et pour sa communauté. Voir un besoin naître et vouloir, collectivement soutenir ses concitoyens face à ce besoin, voilà l’essence même de ce que sœur Pearl Berg avait en tête en lançant le Mouvement Albatros du Québec, afin que personne ne meure seul.

Cette philosophie est maintenant concrétisée partout au Québec – et plus précisément depuis quatre décennies dans le grand Shawinigan et ses environs – en accompagnant les personnes en fin de vie et leurs proches. À l’unité des soins palliatifs de l’hôpital, au domicile des personnes malades avec la collaboration de l’équipe de soins palliatifs du CIUSSS MCQ, ainsi qu’à la Maison Aline-Chrétien de Shawinigan, les bénévoles d’Albatros Centre-Mauricie sont présents partout où le besoin se manifeste.

albatros karine bissonnette

Karine Bissonette, directrice générale d’Albatros Centre Mauricie. Photo : Dominic Bérubé

Accompagner

Accompagner : un mot qui peut revêtir de nombreuses significations, mais qui est le fondement même de la mission de notre organisme et de la philosophie qui sous-tend les actes des bénévoles. Le bénévolat, un geste citoyen dont la portée est inestimable et qui sert à forger une collectivité engagée et investie, forte et solidaire. Un humain face à un autre humain pour une rencontre sans attentes, ancrée dans le moment présent. Parce que nous oublions très souvent que l’humain est un être social et qu’il a besoin de l’autre, comme un miroir pour s’y retrouver, s’y réconforter, s’y inspirer. Ainsi, l’accompagnement par les pairs crée un espace pour ce qui est, sans jugement, sans discrimination d’aucune sorte. Une relation basée sur l’essentiel de l’existence, de la vie… même si celle-ci chemine pas à pas vers son ultime crépuscule. Une qualité de présence à l’autre dans ce que cette personne veut vivre, de la façon dont elle a envie de le vivre. Un accueil sincère, chaleureux, complice et profondément bienveillant… depuis 40 ans.

Nos souhaits

mélanie gamache albatros

Mélanie Gamache, adjointe à la direction d’Albatros Centre Mauricie. Photo : Dominic Bérubé

À l’occasion de ce 40e anniversaire, l’équipe d’Albatros Centre-Mauricie s’est demandé ce qu’elle souhaitait pour sa collectivité. Après la chute du catholicisme au Québec et, avec lui, la perte de certains repères ; après la traversée de la pandémie de la Covid-19 qui nous a laissé un constat parfois amer sur notre rapport avec nos aînés ; avec ce nouveau soin qu’est l’aide médicale à mourir, au sujet duquel de nombreuses questions planent encore, vers quoi pouvons-nous nous tourner pour répondre à nos nombreuses questions ? À notre avis, notre société doit redéfinir son rapport à la fin de vie, à la mort et au deuil. Il est temps de requestionner, de revisiter, de créer ensemble de nouvelles façons de donner un sens à ces étapes fondamentales de nos vies.

Ainsi donc, l’équipe d’Albatros Centre-Mauricie a multiplié les stratégies de communication innovantes pour amorcer un réel échange entre Albatros et la collectivité. Des discussions pour faire réfléchir, normaliser, apaiser, sensibiliser, toucher… accompagner dans cette transformation de notre représentation collective de la mort, de la fin de vie et du deuil. Pour faire une place à ces thèmes trop souvent considérés tabous, mais qui font partie intégrante du parcours de tout être humain. Par suite de ces actions, nous souhaitons que les gens en parlent. Qu’ils ouvrent le dialogue sur la mort avec leurs familles et leurs amis. Qu’ils osent aborder ces sujets et qu’ainsi ils puissent se les réapproprier et redéfinir peu à peu leurs repères personnels. Qu’ils puissent redonner un sens malgré la douleur, la souffrance, la crise spirituelle. Pour que les larmes, les discussions, les rires, les questionnements, la tristesse et la reconstruction puissent cohabiter et nous faire grandir, tous ensemble, comme société. Offrons-nous ce privilège de parler de la fin de vie, de la mort, du deuil, ensemble… en nous accompagnant.

Je m'abonne à l'infolettre

« * » indique les champs nécessaires

Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

Je m'abonne à l'infolettre