citoyen.ne.s du monde et de chez nous
La jeunesse engagée de la Mauricie nous convie à plusieurs rendez-vous au cours de l’année 2023 dont une grande marche pour le climat le 22 avril prochain. Photo : Magali Boisvert

Texte collectif – Charles Fontaine, Aurélie Bordeleau, Sabrina Morasse, Anne-Julie Morasse

citoyen.ne.s du monde et de chez nous cs3rÀ l’occasion de la nouvelle année qui commence, le groupe de jeunes militants et militantes au Comité de Solidarité/Trois-Rivières, les Citoyen.ne.s du monde et de chez nous, souhaite adresser à la population ses meilleurs vœux et partager ses préoccupations pour l’année à venir. Au moment de tourner la page sur une année forte en émotions et en militance, nous avons souhaité prendre un moment pour réfléchir à demain et à ce qui nous attend pour 2023. 

D’abord, nous continuons d’espérer et de militer pour une résolution pacifique des conflits armés et des guerres comme en Ukraine, mais également dans les pays où les conflits sont moins médiatisés comme en Syrie, en Éthiopie et au Yémen. Nous croyons que le Canada peut jouer un rôle actif à titre de leader dans les négociations et dans la diplomatie internationale pour trouver des sorties de crises. 

Nous fondons ensuite d’abord beaucoup d’espoir sur l’Engagement de Montréal, un défi lancé par la métropole québécoise lors de la COP15 en décembre dernier. Une cinquantaine de villes, à l’échelle mondiale, ont accepté de relever le défi et se sont engagées à protéger la biodiversité sur leur territoire. Parmi ces villes, on retrouve Paris, Copenhague, Dakar, Sao Paulo, mais également Trois-Rivières. Nous avons très hâte de voir quels engagements la capitale régionale de la Mauricie prendra pour protéger sa biodiversité. Qu’en sera-t-il de la préservation de la tourbière au carrefour 40-55 ou du boisé Masse visé par un projet de développement domiciliaire ? 

Nous espérons en ce sens que la prochaine marche pour le climat que nous organisons le 22 avril prochain, au Jour de la Terre, sera marquante pour toute une génération et pour l’ensemble de la région. Nous souhaitons voir renaître une forte coalition des forces écologistes et sociales partout en Mauricie.

Cette coalition, elle permettra également de militer conjointement pour une plus grande égalité Femme-Homme telle que celle visée par l’organisation de la Marche mondiale des femmes, les Douze jours d’action contre la violence faite aux femmes, la Journée internationale des droits des femmes et de nombreux autres projets portés par des organismes communautaires de notre région. Cette vague de bienveillance et d’empathie doit également se traduire par une plus grande solidarité et une plus grande écoute des populations marginalisées et des populations des Premières nations. 

Nous souhaitons enfin que dans cette prochaine année, plusieurs autres jeunes, comme nous, se lèvent et crient haut et fort leur désir de changement et la nécessité de la mise en place d’actions gouvernementales en lien avec la protection de notre planète. 2023 est signe d’une nouvelle année à venir, mais 2023 est aussi signe que le temps passe et qu’il y a une urgence d’agir. C’est pourquoi, durant cette année, nous serons engagé.e.s pour un monde féministe, écologique, équitable, solidaire, anti-raciste, inclusif et pacifiste. Un monde où nos actions sont guidées par la bienveillance et la solidarité.

Au décompte du nouvel an, est-ce que c’est rêver en couleur que de vouloir un monde meilleur? 

Je m'abonne à l'infolettre

« * » indique les champs nécessaires

Acceptation des termes*
Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

Je m'abonne à l'infolettre