Qu’on l’utilise comme moyen de transport, à des fins de loisir ou en activité sportive, le vélo est aussi un véritable outil de cohésion sociale. Croisez un autre cycliste sur la piste et il vous saluera d’un signe de tête ou de la main ou avec un « Bonjour! » Cette force du vélo semble avoir été bien comprise par les personnes derrière les initiatives citoyennes que sont Vélos de quartiers et Vélo BonBon.

Vélos de quartiers

Vélos de quartiers est né, en 2004, d’une initiative de la Démarche des premiers quartiers de Trois-Rivières. Initialement, le projet « Vélos de quartiers » avait exclusivement pour mandat d’effectuer gratuitement des prêts de vélos. Il visait en priorité la mobilité des résidents des premiers quartiers de Trois-Rivières, endroits où se concentre une part importante de la population défavorisée de la ville.

En 2009, la Démarche des premiers quartiers de Trois-Rivières a diversifié l’offre en ajoutant au projet des services de réparation et de vente de vélos remis en état. Depuis 2012, Vélos de quartiers vole de ses propres ailes en tant qu’entreprise d’économie sociale.

Ayant pour mission, entre autres, de contribuer à la lutte à la pauvreté en développant des activités favorisant l’insertion sociale et professionnelle, Vélos de quartiers accueille chaque année près de 50 personnes en processus de remise en action. Parmi celles-ci, on retrouve des personnes participant au programme Jeunes en action du Carrefour jeunesse-emploi Trois‑Rivières/MRC des Chenaux ainsi que des étudiants alternant entre le travail et les études.

« Pour nous, en tant qu’entreprise d’économie sociale, il est important de redonner à la communauté et de favoriser l’intégration des personnes éloignées du marché du travail. Une des façons d’y arriver consiste à accueillir ces personnes pour les aider à améliorer leur attitude, à développer leurs aptitudes à l’emploi et à acquérir de nouvelles compétences tout en intégrant de nouvelles connaissances », souligne Caroline Guay, coordonnatrice de Vélos de quartiers.

Vélo BonBon

Depuis 2013, des vélos aux couleurs fluorescentes sillonnent les rues de la municipalité de Saint‑Élie-de-Caxton durant la période estivale. Ces vélos font le bonheur des résidents et des touristes qui peuvent les emprunter à leur convenance selon le modèle établi par le projet Vélo BonBon.

Ce dernier est un service de vélos libre-service entièrement financé et mis sur pied par la communauté. Il vise à offrir un moyen de déplacement écologique et accessible, à contribuer à améliorer la santé des utilisateurs et, surtout, à rapprocher les citoyens par un moyen convivial.

Le fonctionnement de Vélo BonBon est fort simple. Il suffit de se rendre à un des cinq points de service où sont installés des supports à vélos aux couleurs fluorescentes, d’y emprunter un vélo disponible, puis de le ramener à un des cinq points de service.

Le modèle de Vélo BonBon met en relation citoyens et touristes en facilitant les déplacements actifs au sein du village. Il permet aussi de fortifier les liens communautaires en offrant à tous les commerçants et citoyens la possibilité de contribuer au succès du projet d’une manière ou d’une autre (ex. dons d’espace, dons de vélos usagés, bénévolat pour entretien, dons monétaires).

Les initiatives Vélos de quartiers et Vélo BonBon ont permis de resserrer le tissu social au sein des communautés où elles sont implantées en tirant profit de l’ensemble des facettes de cet outil de cohésion sociale qu’est le vélo.

 

Commentaires

Je m'abonne à l'infolettre

« * » indique les champs nécessaires

Acceptation des termes*
Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

Je m'abonne à l'infolettre