espace
Un aperçu de l’espace qui sera totalement immersif lors de l’activité de réalité virtuelle Trajectoire céleste. Crédit : Félix & Paul Studios, en collaboration avec la NASA.

Avec le mois de septembre, les installations de Culture Trois-Rivières se parent de leurs belles couleurs alors qu’une programmation prometteuse et diversifiée est offerte. Au programme : dégustations de vin, danse, théâtre et une expérience en réalité virtuelle acclamée mondialement, en collaboration avec nulle autre que la NASA. 

Mettre de l’eau autour de son vin

cave à vin culture trois-rivières

Des dégustations de vin seront offertes dans l’ancienne réserve d’eau du CIP, au Musée Boréalis.

Qui pourrait se vanter d’avoir pu faire l’expérience d’un atelier d’accords mets-vin dans un décor aussi pittoresque que le ventre humide du Musée Boréalis ? L’activité de dégustation de vin Cave à vin est de retour au Musée Boréalis, dans l’ancienne réserve d’eau de la Canadian International Paper (CIP).

Pour un coût de 40 $ par personne, le public de 18 ans et plus inscrit aura le choix entre deux expériences culinaires et vinicoles. D’abord, avec la formule Le 101 des accords mets-vin, les personnes épicuriennes auront l’occasion de déguster un repas trois services, en collaboration avec Le Castel, restaurant haut de gamme de Trois-Rivières. 

Dans une deuxième formule, pour le même prix et le même nombre de services, Le Castel offrira une expérience typiquement italienne de dégustation de vins italiens accompagnés de plats de ce terroir millénaire. La dolce vita en Italie aura lieu les 18 et 25 novembre, alors que Le 101 des accords mets-vin sera offert les 23 septembre et 7 octobre. 

La danse et le théâtre à l’honneur… et à moindre prix

Culture Trois-Rivières revient avec la série Théâtre 2022-2023 présentée par Hydro-Québec, cette formule d’abonnement qui donne accès à une demi-douzaine de pièces de théâtre dans leurs salles, avec une économie de près de 35 % sur le prix régulier des billets. Cette offre permet également de faciliter l’achat des billets puisqu’en s’inscrivant à cette série, tous les billets offerts sont réservés simultanément. 

Pour la saison 2022-2023, les pièces présentées dans cette série incluent entre autres la pièce shakespearienne La nuit des rois du Théâtre du Nouveau Monde et La société des poètes disparus

stations louise lecavalier culture danse

La célèbre interprète et chorégraphe Louise Lecavalier lors de son spectacle, Stations. Crédit : André Cornellier

Une nouvelle série s’ajoute cette année à l’offre culturelle : la série danse, aussi présentée par Hydro-Québec. Proposant également un rabais de 35 % sur les billets à prix régulier, la série danse propose l’achat simultané de quatre spectacles de danse, dont Stations de la célèbre Louise Lecavalier et le retour à la salle Anaïs-Allard-Rousseau d’une œuvre de la compagnie MAYDAY de la chorégraphe et directrice artistique Mélanie Demers, cette fois avec Le cabaret noir

Une trajectoire céleste vers l’Espace

L’Espace Pauline-Julien sera soumis à une différente gravité dès le 24 septembre et jusqu’au 27 novembre, puisqu’il présentera entre ses murs une expérience de réalité virtuelle unique au monde. 

L’équipe de Culture Trois-Rivières, dont Marie-Andrée Levasseur, directrice des arts visuels, a eu vent de la série acclamée Voyageurs stellaires du studio montréalais Félix & Paul, série de réalité virtuelle filmée dans la Station spatiale internationale avec la collaboration de Times Studios et la NASA. 

félix & paul david st-jacques

L’astronaute québécois David Saint-Jacques près de la caméra spatiale des studios Félix & Paul, dans la Station spatiale internationale. Crédit : Félix & Paul Studios, en collaboration avec la NASA.

Comment l’équipe a-t-elle réussi à accueillir cette œuvre — lauréate de l’Emmy du programme interactif de l’année en 2021 — qui ne s’arrête d’ailleurs nulle part ailleurs au Québec qu’à Montréal ? « On a demandé… et on nous a dit oui ! », dit Marie-Andrée Levasseur, rieuse. Ainsi, l’Espace Pauline-Julien présentera le premier épisode de la série, « Adapt ».

Afin d’offrir une expérience réellement dépaysante au public, l’équipe a fait affaire avec le studio montréalais Mirari, spécialisé en espaces interactifs, afin de catapulter l’Espace Pauline-Julien… dans l’espace. « On ne reconnaîtra pas l’EPJ », assure la directrice. Grâce à la scénographie, le son, la lumière et l’atmosphère générale plongeront le public dans un « avant, pendant et après inspiré de l’espace ». Et tout cela, gratuitement.

Lire aussi : Marie-Ève Francoeur — au creux de la lumière

Je m'abonne à l'infolettre

« * » indique les champs nécessaires

Acceptation des termes*
Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

Je m'abonne à l'infolettre